savoir lire la composition INCI d un cosmetique

Bonjour! Je vais vous donner quelques clés pour vous permettre, enfin, de savoir ce que vous devez chercher sur une composition pour ne pas vous faire avoir par le greenwashing!

Qu'est-ce que le greenwashing?

Le greenwashing c'est ce que j'appelle le chimique déguisé en naturel. Beaucoup de marques, cherchent à surfer sur la mode du bio et du naturel! Elles sont nombreuses à glisser un label bio quelque part sur leur emballage! Pourtant saviez vous qu'en cosmétique de trop nombreux labels bio tolèrent des produits issus de la pétrochimie! La question à vous poser est la suivante: "comment un produit issu le la pétrochimie peut-il être bio? Dans ce cas, quel est l'intérêt du bio dans la cosmétique?"

Reconnaître les composants les plus fréquents:
  1.   le tensioactif est l'agent lavant et moussant du produit: A Les mauvais: Sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate, amonium lauryl sulfate. Vous les trouverez dans la quasi-totalité des produits non naturels et une partie des produits labélisés bio  pour l'amonium lauryl sulfate. Lorsque vous ne les trouvez pas en deuxième ou troisième position dans votre produit, normalement, vous êtes tranquile! Je dis normalement car parfois, on les trouve un peu plus loin.  Pourquoi sont-ils mauvais? Le coté écolo: Ils sont irritants, polluent et ravagent les front de mer, pourtant, les scientifiques ont tiré la sonette d'alarme depuis une trentaine d'années. Vous avez entendu parlé des phosphates de l'agriculture!
     B le bon tensioactif est un agent lavant non issu de la pétrochimie qui lave aussi bien que les précedents pollueurs: cherchez-les:
    sodium cococyl glutamate, disodium cococyl glutamate,  sodium lauroyl glutamaet. Pourquoi sont-ils si rarement utilisés? Tout simplement parce qu'ils coûtent 10 à 15 fois plus cher que leurs confrères pétrochimiques.
  2. les silicones sont obtenus à partir du silicium par des procédés chimiques. Comment les éviter: dans la composition INCI, dès que vous voyez un mot terminer par -cone OU -xane vous pouvez être sûr que s'en est un. Attention, le Diméthicone est aussi appelé polydimdiméthylsiloxane ou PDMS. Ils bouchent les pores de la peau l'empêchant ainsi de respirer et stimulant ainsi la production de sébum. Ils forment également une gaine occlusive autour du cheveu empêchant ainsi les soins de pénétrer. Parfois, ils collent des cheveux entre eux (non visible à l'oeil nu) et lorsqu'ils se détachent avec la brosse par exemple, les cheveux touchés sont parfois sérieusement abîmés. Le coté écolo: Il sont quasi non biodégradables et sont donc très polluants. Le pire est de trouver un silicone dans un shampoing car il sera appliqué aux racines et étouffera le cuir chevelu courant ainsi le risque de le rendre gras.
    Il existe un silicone naturel: le silicone végétal qui peut être appliqué sur cheveux mouillés ou secs aux doigts. vous trouverez mon article à ce sujet en cliquant ICI.
  3. les parabens sont des conservateurs dont les possibles répercutions sur la santé  font l'objet de débats dont je ne peux pas en tant que bloggueuse me prétendre arbitre. Vous en avez certainement déjà entendu parlé alors vous pouvez supprimer de votre salle de bain tous les produits dont la composition contients des noms en -paraben.  Les Parahydroxybenzoate de propyle OU de Méthyle sont également des silicones.
  4. PEG - PPG seraint fabriqués à partir de produits hautement cancérigènes. Je vous passe les procédés de fabrications dangereux.
  5. EDTA (Ethylène-diamino-tetra-acetate) se fixent dans l'organisme et sont non biodégradable. En résumé ils polluent.
Ceci est à mon avis une liste non exhaustive mais je ne peux en aucun cas tout connaître, je n'ai appris tout ceci qu'au fil de mes lectures.

Une  composition INCI non naturelle:

Sachez que les premiers composants sont les plus présents et les derniers composants les moins présents. Inutile de vous préciser à quel point les premiers jouent un rôle important dans le résultat sur votre peau ou vos cheveux.  Aqua (eau) est toujours le le premier composant et c'est normal. Dans le cas de ce produit, le  2ème et le 3ème sont à proscrire: Sodium laureth sulfate, sodium lauryl sulfate. Dans ce produit, le pire c'est que l'on retrouve du silicone en haut de la composition ce qui est rare et aggravé par le fait que ce produit est un shampoing (Diméticone).       Vous retrouvez en fin de composition l'EDTA. Je n'ai absolument pas la prétention de vous donner l'intégralité des produits nocifs pour nous ou la planète cintenu dans la liste ci-contre.             
 
Ce que je souhaite vous faire comprendre, c'est que rien qu'en sachant reconnaître les composants dont je vous parle plus haut, vous serez capable de trouver des produits sains et naturels. En effets, les marques qui n'emploient pas tous ces composants nocifs sont respectueuses de l'environnement et vous assurent en général une composition à 99% naturelle.

 
 
De cette manière, vous deviendrez actifs dans vos choix, vos gestes de  propreté quotidienne deviendront des gestes engagés pour votre santé, votre beauté et pour votre planète.
 
Je m'interroge pourtant:
 
Lorsque l'on cherche la composition d'un produit sur internet et qu'on ne la trouve pas on se dit: "il y a quelque chose à cacher". Pourtant, la loi oblige d'apposer sur les emballages la composition exacte de nos cosmétiques, c 'est fait et tant mieux.
 
Mais alors, pourquoi n'y a-t-il pas la même obligation pour les produits d'entretiens de la maison ou du linge.  Pourtant, lorsque nous achetons des produits d'entretiens dits "écologiques" comment être sûr de leur caractère écologique sans en connaître la composition exacte? Comment être certain que l'on ne nous vend pas aussi du greenwashing? Avez vous déjà essayer de comprendre la composition inscrite au dos de vos produits d'entretiens? A moins d'être chimiste ou hyper renseigné, cela est impossible. Alors y a-t-il quelque chose à cacher?
 
Parce que l'on peut n'employer que des produits naturels, non polluants et non testés sur les animaux, n'hésitez pas à laisser un témoignage, un commentaire ou un avis.
 
Vous voulez un guide pour choisir vos produits en toute serenité, alors cliquez ICI, j'ai aussi un article à ce sujet pour vous aider!
 
Engagez vous pour tous avec moi!
 
Bonne tambouille!
 
 
 

Commentaires

  1. Coucou !
    Merci pour ton article très instructif et intéressant !
    Dans la nourriture aussi, il y a des choses pas nettes du tout. Quand on regarde la composition des produits que l'on achète, il y a des choses pas nettes du tout. J'ai acheté un petit bouquin génial "Danger additifs alimentaires" de Corinne Gouget, que je conseille à mon entourrage et qui est très bien (http://lestestscosmetiquesculinairesdevalica.blogspot.fr/2012/07/livre-danger-additifs-alimentaires-de.html).
    C'est vrai qu'avec ça on lieu de rester 1h30 à faire ses courses, on reste 3h0 (c'est ce qui m'est arrivée au début), mais après, on va plus vite. Et la santé est meilleure.
    J'aimerai beaucoup avoir ta permission de mettre ton article sur mon blog, en mettant bien sûr qu'il vient de ton blog.
    Bisous et bon dimanche !
    Vanou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas Valica dans quelques jours je te recontatce!

      Supprimer
  2. En fait, les SLS sont autorisés dans les produits bios, on peut donc aussi en trouver avec l'ALS.

    Concernant les silicones, c'est les terminaisons en -cone (et pas one) et -xane (et pas ane), d'autres composants finissant en one ou ane ne sont pas des silicones ( par exemple, le méthylisothiazolinone, qui est un conservateur)

    Et pour les parabens, même chose, ils finissent par -paraben et pas juste -en. Et on peut également les trouver sous les noms "Parahydroxybenzoate de propyle" ou "de méthyle" ou autre selon les parabens, comme chez Lush.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tinùuviel j'ai modifié mon article sur tes conseils pour plus de clareté!

      Supprimer
    2. Pas de quoi ;)

      Par contre les parahydroxybenzoate de propyle ou de Méthyle sont des parabens, pas des silicones ;)

      Supprimer
  3. Bravo, article très intéressant ! Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Super intéressant, j'ai toujours du mal à comprendre les compositions.... Merci;-)

    RépondreSupprimer
  5. NB: dans l'argument bio contre les tensions actifs, vous mentionnez la pollution liée aux phosphates. Or vous ne mentionnez que des sulfates. Ce qui n'est pas la même chose (PO43- contre SO42-).
    Il est dommage de déforcer votre message par des erreurs pareilles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord n=bonjour! Je pense que la plus grande partie de mes lectrices sont des mères de familles ou de femmes qui cherchent à savoir ce que les medias et scientifiques ne disent pas tout haut. Je pense donc que mon message n'a aucun caractère scientifique (je ne suis pas scientifique ni meme assez connaisseuse pour ne pas commettre des erreurs pareil comme vous dites). Ce que je veux faire comprendre c est qu'il n'y a pas que les phosphates qui polluent et meme si je parle de sulfates, ces derniers polluent aussi. Alors pourquoi nous assaille t on avec tel produit est nocif ou tel autre l est aussi alors que dans les produits de grande distribution la majorite des composants est polluante! Merci de votre intervention.

      Supprimer
  6. Superbe article! comme d'habitude simple et clair!! Merci!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cet article très intéressant !

    RépondreSupprimer
  8. Coucou, j'ai acheter le livre de la slow cosmétique de J.kebaick , qui explique bien tout ça comme toi. Pas facile en effet de savoir , mais à la longue, avec ces quelques astuces, j'y arrive... Le fait aussi de fréquenter les biocoop, ça aide aussi à trouver plus facilement les bons produits ... Merci pour cet article:

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés