dimanche 17 janvier 2016

Expérience de vie : surmonter un drame

Bonjour, je vais aujourd'hui parler d'une expérience personnelle, de mon expérience de vie. Suivez le guide, soyez votre guide.



Mon expérience de vie

Vous avez certainement remarqué que le blog a changé de rythme après une longue absence prolongée en . Malgré la volonté, la passion, l'attachement à ce blog, le chagrin et la douleur ont pris sa place dans mon coeur pendant quelques mois. Non je n'ai pas été malade, je n'ai perdu personne de ma famille, mais ma famille, celle que j'ai construite pendant 13 années de ma jeune vie a volé en éclat. Aujourd'hui je revis, jamais cette blessure ne disparaîtra mais je vais vous en parler afin de vous aider à guérir à votre tour. Car nous devons tous un jour affronter le pire pour nous rendre compte que finalement rien n'est si grave.

Comment je l'ai vécu

Que tout s'effondre en une seconde comme je l'ai vécu, ou bien que cela prenne des mois, la douleur sera la même. Il faut atteindre le seuil de souffrance maximum pour se rendre compte que l'on existe. Cette souffrance est physique, il ne s'agit pas d'une maladie, pourtant, le coeur est douloureux, les bras sont lourds, le sommeil est perturbé voir inexistant, la faim a disparu et plus rien ne passe. Il faut vivre pendant quelques jour avec l'inertie de ces moment agréables définitivement partis, quelques jours, ou peu à peu tout se ralenti, plus rien n'a d'importance sauf cette douleur. Puis la douleur s'installe mais la faim revient, le sommeil peut être aussi. Ces quelques jours d'inertie on vidé votre esprit de tout réflexion logique et saine.  
J'ai perdu 7 kilos en 2 semaines, rien avalé pendant ces deux longues semaines, ma souffrance troublait ma vision de la réalité. 
Puis la colère s'installe avec cette douleur tenace, il ne s'agit toujours pas d'une maladie mais la douleur est insoutenable. a ce moment là, il faut déjà choisir. Tout est une question de choix: la souffrance s'installera-t-elle durablement ou faut il lutter contre elle? Comment Lutter contre elle?
J'ai choisi de me relever, de me battre, de devenir moi après 13 année à être nous. Je sais déjà qu'il y aura d'autres moment difficile, terribles, insoutenables de solitude. Je suis prête, je vais y arriver seule puisque je suis seule malgré la présence de nombreux amis justes, loyaux et de bon conseils.

Comment je me suis relevée
J'ai commencé par écouté les conseils qui arrivaient à moi dans une cacophonie indescriptible: tous me disaient que mon avenir restait encore à écrire. Bien facile à dire, plus difficile à entendre. 
Puis j'ai changé, déplacé quelques meubles, nettoyé, rangé, nettoyé, déplacé, quelques meubles. La souffrance était toujours là, mais différente, nouvelle, plus diffuse.
Enfin, j'ai lu, la lecture m'a révélée. Deux hommes m'ont fait réaliser que ce que j'étais en train de vivre était une chance en quelque sorte. La chance de voir la vie telle qu'elle est vraiment et non tel que le conte de fée moderne nous la raconte. 
Ma première lecture:  "l'art du bonheur" vol1 de Sa Sainteté le Dalaï Lama rédigé par Howard Cutler. C'est bien simple, quoique vous soyez en train de vivre, de bons moment ou de mauvais moment, chaque fois que vous parcourerez ses pages, ce livre parlera de votre expérience. Quelque soit votre religion, ce livre s'adresse à tous. Il m'a révélée à moi-même. J'ai appris que la bonheur qui allait m'arriver ne pouvait venir que de mois.

La douleur est toujours là, moins souvent, la colère se dissipe et parfois revient plus forte que jamais, pour quelques heures. Enfin j'ai compris cette célèbre expression: "le temps efface les blessures"... il faut l'expérimenter pour la comprendre réellement. 
 
Ma deuxième lecture :  De l'amour et de la solitude de Jiddu Krishnamurti. Krishnamurti est un penseur Indien qui a migré en Angleterre afin de transmettre sa parole. Il a toujours refusé d'être reconnu comme un guide spirituel et n'a rédigé aucun livre. Ce recueil est une restitution de ses discours par ses "disciples". Ce livre m'a simplement appris que pour nous vivions à deux par peur de la solitude. La peur de la solitude existe parce que nous ne connaissons pas la solitude. Pour la connaître il faut l'expérimenter. Ainsi, chaque fois que je me sentais seule, je me rendais compte de la chance que j'avais d'expérimenter cette solitude. 

A présent

Presque un an plus tard, je vais bien mieux, je poursuis la découverte de qui je suis. Je fais profiter de mes apprentissage à mes enfants, eux sont là et ne demandent qu'à voir leur maman bien, juste bien.  La douleur et l colère sont encore là, parfois mais rarement. Je suis une personne indépendante et je me découvre. Aujourd'hui je vis pour m'améliorer et dans l'amour de tout. J'expérimente la compassion et je me rend compte par les expériences de vies qui m'entoure que rien n'est grave. Même dans la mort il y a pire. Est il pire de perdre un proche d'une longue maladie ou bien d'un accident subi et imprévisible? Est il pire de divorcer ou bien de rester malgré tout?  Rien n'est grave, la vie n'est qu'un passage qui me permettra d'être prête pour la suivante. 

Peut être que cet article ne vous plaira pas. Peu m'importe, j'avais besoin de partager avec vous cette expérience de vie que vous comprendrez peut être. A présent, si vous souhaitez partager ici votre expérience de vie, n'hésitez pas. Je vous demande de respecter pourtant la paix de cet article. Merci.

Belle journée à tous et surtout n'oubliez pas que si vous voulez trouver le chemin de votre vie, soyez votre propre chemin. 

6 commentaires:

  1. Bonjour
    waw le courage que tu as eu pour écrire cet article je trouve ça vraiment magnifique!je te souhaite de trouver vraiment le bonheur car tu le mérites ! Même si on ne se connaît pas du tout au travers de ton blog je t'ai toujours trouvé très droite sincère et généreuse! Et rien que pour ça merci! Corinn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton soutien. Cela n a pas ete difficile. j en avais besoin.Ce blog est un enorme bout de ma vie. J avais besoin de partager cette experience indissociable de la personne que je suis devenue aujourd'hui.
      A bientot!

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Et si vous alliez voir les conférences de David Ciussi sur youtube?

    Bon chemin....

    Isaline

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    j'ai vécu la même chose que vous,ça va faire bientôt 1 an c'est très brutale et traumatisant.
    Mais il faut se dire qu'après une difficulté il y a une facilité.
    Et puis quand on a des enfants il ne faut pas les oublier.
    Nos proches souffre également, il faut positiver y'a des jours tout va bien et d'autres tout va mal, c'est comme ça la vie.
    Je vous souhaite beaucoup de bien pour vous et vous enfants.
    Vous savez je vous suis depuis 3 ans et c'est vous qui m'avais donné goût pour le henné, depuis 3 ans je soigne mes cheveux au henné, j'essaie d'utiliser que des soins naturels et je le regrette absolument pas.
    Merci pour tout et courage!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    Arrivée ici par hasard en recherchant des infos sur la poudre de neem, j'ai parcouru votre blog et l'ai mis dans mes favoris pour toutes vos recettes!
    Mais je tiens à réagir sur la conclusion de cet article et notamment sur ce passage :
    "J'expérimente la compassion et je me rend compte par les expériences de vies qui m'entoure que rien n'est grave. Même dans la mort il y a pire. Est il pire de perdre un proche d'une longue maladie ou bien d'un accident subi et imprévisible? Est il pire de divorcer ou bien de rester malgré tout? Rien n'est grave, la vie n'est qu'un passage qui me permettra d'être prête pour la suivante."

    Ma famille et notre vie construite pendant 10 ans ont volé en éclat le jour où mon mari a décidé de mettre fin à ses jours à domicile. Je me reconnais en tout point dans les différentes étapes que vous avez traversées et ai choisi la même philosophie que vous!
    J'ai frissonné à vous lire et eu envie de témoigner en accord avec votre article!
    La vie est trop courte pour rester triste et immobile!
    Au plaisir de vous lire!

    RépondreSupprimer
  5. Votre témoignage est très touchant...
    Dans le même esprit que l’ouvrage de Dalai Lama, et d’un sage français travaillant a ses cotés devenu moine au Tibet, le Plaidoyer pour le bonheur de Mathieu Ricard (http://livre.fnac.com/a1559190/Matthieu-Ricard-Plaidoyer-pour-le-bonheur) est très bien, ainsi que ses autres ouvrages.
    Bon chemin pour la suite

    RépondreSupprimer